Mots nouveaux du Petit Robert 2018


Compte-rendu du Petit Robert 2018

Le Petit Robert 2018 est paru le 17 août 2017. Cette édition est particulière puisque le titre fête ses 50 ans d’existence (1967 – 2017). À cette occasion, l’éditeur a fait appel à l’artiste peintre Fabienne Verdier pour apporter une empreinte artistique qui prend la forme de 22 œuvres originales reproduites dans le dictionnaire. L’édition des 50 ans du Petit Robert contient aussi son lot de nouveautés avec près de 300 ajouts de mots et de sens nouveaux.

« Chant – Catastrophe », « Musique – Mutation », « Tectonique – Transformation », etc. : les diptyques, triptyques et quadriptyques de Fabienne Verdier, qui se referment tous sur un poème signé Alain Rey, s’inspirent de tranches alphabétiques du Petit Robert. Reproduits sur papier glacé et intégrés au fil des pages, ce qui représente une belle prouesse technique, ces tableaux égayent un dictionnaire qui n’avait jamais contenu la moindre illustration depuis 50 ans. Ils explorent « les énergies à l’œuvre entre lexicographie et peinture » et incarnent une dimension de la langue qui n’est habituellement pas mise en avant dans un dictionnaire de langue : sa poésie. Pour poursuivre la célébration de son cinquantenaire, le Petit Robert propose un reportage photo sur les coulisses de la collaboration artistique entre Fabienne Verdier et Alain Rey, ainsi que quelques pages qui retracent l’historique du dictionnaire. Enfin, le Petit Robert 2018 s’habille de trois jaquettes différentes reproduisant trois des œuvres.

Du côté de la lexicographie, cette édition est une importante mise à jour de l’édition 2017 avec près de 300 nouveautés. Comme à l’accoutumée, on retrouve du vocabulaire familier (t’as vu la Vierge ?, en loucedé, c’est mort), des mots de la francophonie et des régions de France (zinneke, gricher, espanter), du vocabulaire culinaire (granola, nacho, pizza blanche), des mots des nouvelles technologies (retweeter, données ouvertes, liker). Fait particulier, le domaine de la météorologie a fait l’objet de nombreux ajouts (tuba, supercellule, orage multicellulaire, goutte froide, etc.). De plus, les 44 mots qui accompagnent les œuvres de Fabienne Verdier ont pour la plupart vu leur article complété, souvent par des ajouts de sens et de citations.

Mais plus encore que dans le registre des mots et sens nouveaux, c’est dans celui des citations nouvellement ajoutées que le Petit Robert fait une avancée spectaculaire, qui témoigne du poids des sources littéraires dans le travail lexicographique. J’ai relevé près de 300 citations ajoutées, tirées d’auteurs comme Olivier Adam, Georges Simenon, Virginie Despentes ou encore Éric Fottorino. Les citations tirées du Code civil et autres codes juridiques français ont été actualisées. Enfin, plusieurs citations tirées d’auteurs classiques mais donnant des femmes une image négative, par exemple en véhiculant des stéréotypes sexistes ou en faisant référence aux violences faites aux femmes, ont été retirées et remplacées par des citations neutres. Exemple de citation supprimée : « On ne doit jamais manquer sa femme quand on veut la tuer » (Balzac).

Cette année, les stéréotypes liés au sexe ont d’ailleurs été traqués dans tout le texte. Toutes les occurrences du mot « femme », dans les définitions, les exemples, ont été réévaluées afin de changer des portions de texte. Celles-ci font souvent référence à la place des femmes dans la société, à des pratiques de séduction ou à des pratiques sexuelles. C’est donc le chantier ouvert dans le millésime 2015 (où c’était le mot « homme » qui avait été traqué) qui se poursuit ici. (De même, le mot « domestique » a presque partout été remplacé par « employé de maison ».) Ce faisant, le Petit Robert se positionne ouvertement parmi les défenseurs de l’égalité des sexes et comme l’un des tenants d’un certain progrès social. Ce qu’Alain Rey résume en ces termes dans son historique du Petit Robert : « des révisions portant sur […] des questions culturelles et éthiques (respect des minorités, égalité de traitement dans les vocabulaires religieux), contrôle des discours, sur le plan du féminisme, de l’antiracisme, de la laïcité ».

Enfin, la préface de l’ouvrage, tout comme son ours, a été actualisée et ses anciennes composantes (la postface de 2006, la mise au point de 2008) refondues en un seul texte, qui se conclut par une nouvelle section intitulée « cinquante ans ». Dans cette section, Alain Rey présente le combat du dictionnaire « contre la pensée unique et l’expression appauvrie », justifiant notamment la présence dans le Petit Robert des mots de la France « d’en bas ». Dans des termes assez tranchants, il se positionne contre les défenseurs du bon usage. On retrouve ici la ligne idéologique tracée dans son ouvrage de 2007, L’Amour du français, contre les puristes et autres censeurs de la langue.

Le Petit Robert « édition des 50 ans », objet de collection, est disponible avec trois couvertures différentes au prix de 64,50 € en France en version papier. Il existe aussi en ligne, à télécharger et comme application mobile.

Articles nouveaux du Petit Robert 2018

açaï

antépisode

antimicrobien, ienne

antimoustique

argouse

art-thérapie

augmenté, ée

autotest

babache

batucada

bidonvillisation

biodéchet

biosimilaire

biosourcer

biscôme

3. blinde

2. bomber ou bombers

4. box

3. bridge

burkini

burqini → burkini (renvoi)

céiste

charley → charleston (renvoi)

check

checkpoint ou check-point

chirashi

ciabatta

combava

conjugueur → conjugateur (renvoi)

cramine

créolité

cromesquis

curriculaire

décalqué, ée

déradicaliser

désencerclement

dézonage

djihadisme

empierger (s’)

empiger (s’) → s’empierger (renvoi)

emportiérage

entéral, ale, aux

espanter

européanisme, européaniste → européisme, européiste (renvoi)

européiste

europhobe

fachosphère

fanfiction

flexitarien, ienne

fonge

fonio

gameur, euse ou gamer

géolocaliser

GHB

glyphosate

2. go

golden retriever

googliser

gougoune

graffer

granola

grichage

gricher

guar

hula-hoop

idéateur, trice

influenceur, euse

inhalothérapie

kawaï ou kawaii

kirigami

landerneau

LGBT

like

liker

lose

loucedé (en)

2. lupin, ine

macrolide

mixologie

mook

mycotoxine

nacho

niaquer

ombrière

oolong

paddle

padel ou paddle

pétromonarchie

phénotypage

playlist ou playliste

polyphoniste

post-vérité

prédéfinir

préenregistrer

presbyacousie

QR

réfectionner

REP

retweeter

rooibos

sédater

seum

siester

spin-off

spritz

stiletto

supercellulaire

supercellule

supergéant

survivalisme

survivaliste

tancarville

télédiffuseur

tonfa

3. tuba

ultimate

véloroute

vété → vétérinaire (renvoi)

vidéocapsule

virelangue

visionneur

zinneke

Mots cachés

convectif, ive (sous convection)

déradicalisation (sous déradicaliser)

dystopique (sous dystopie)

elfique (sous elfe)

flexitarisme (sous flexitarien, ienne)

gentrifier (se) (sous gentrification)

inhalothérapeute (sous inhalothérapie)

mixologiste ou mixologue (sous mixologie)

neuroendocrinologue (sous neuroendocrinologie)

Articles déjà présents recevant un nouveau sens (liste non exhaustive)

accoster

agitateur, trice

alternance

asexuel, elle

auréole

bamboula

basané, ée

binôme

bio

bonbon

bornage

borner

bouger

cabas

carnassier, ière

carton

chaîne

1. chant

charleston

chevelu, ue

cœur

colocation

commanditer

compagnon

confetti

coquin, ine

cosmos

crampe

craquage

curriculum

2. défiler

démineur, euse

douane

draisienne

drogue

1. échoppe

enkyster (s’)

épiphanie

escargot

essorer

extra

ferme

filtre

flasher

force

2. gazer

germoir

glaçant, ante

grec, grecque

grotte

inclure

inclusif, ive

inclusion

jeu

jungle

kakémono

labyrinthe

licorne

manifestation

merveilleux, euse

mixte

notification

nourrice

pathétique

pédicure

perceur, euse

pirate

polyphonie

portfolio

pourrir

quelqu’un, une

rencontrer

rendu, ue

rock-and-roll ou rock’n’roll

schizophrénique

sérum

socle

tissage

transgenre

un, une

uniment

vigilance

visionneuse

vortex

Composés nouveaux (liste non exhaustive)

* : article dans lequel le composé est défini

c’est *abuser

*angle d’attaque

*animation satellite

faire *attention

à la *base

médicament *biologique

jupe ras le *bonbon

se tirer une *bûche

*by-pass gastrique

lâcher une *caisse

*carnet rose

*cellule de convection ou cellule convective

avoir de la *chatte

c’est *chien

*circuit (de distribution) court

*classe inversée

service *client(s), relation client(s)

effet *cocktail

*contrainte pénale

tirer sa *crampe

*CSP+

retraite *dorée

fonds de *dotation

*écaille de tortue

consentement *éclairé

remettre l’*église au milieu du village

*encre électronique

la faire à l’*envers à qqn

être d’*équerre

avoir des *étoiles plein les yeux

*étourdir un animal de boucherie

jeu d’*évasion

*évitement fiscal

*exhibition (sexuelle)

vin à la *ficelle

la *Force

plier les *gaules

*gel douche

*goutte froide

crime d’*honneur

table d’*hôte

*hôtel de région

*îlot central, îlot de cuisine

c’est ma *journée !

patients *lourds

le *marché rouge

petit *marquis

remuer la *merde

boîte à *meuh

brouter le *minou (d’une femme)

verres *miroir

orage *monocellulaire

c’est *mort

*mule financière

orage *multicellulaire

maison de *naissance

*œuf clair (ou œuf blanc)

la terre et l’*onde

les *ors de la République

les grandes *oreilles

être à l’*os

données *ouvertes

*pâté lorrain

estomac, ventre sur *pattes (ou à pattes)

c’est un cœur sur *pattes

*persil tubéreux

avoir un *pète au casque

avoir les *pieds carrés

*pizza blanche

bâtiment à énergie *positive

*précarité énergétique

envoyer, lâcher, balancer la *purée

coup de *pute

théorie marxiste du *reflet

*réseau d’influence

*résidence artistique

se *revendiquer de

on n’est pas sorti des *ronces

*séquestration du CO2

c’est la fête du *slip

le *socle commun de connaissances et de compétences

*tomates (en) grappe

si ça *tombe

t’as vu la *Vierge ?

compte à *vue

Publié le 5 novembre 2017
Dernière modification : 12 février 2018