Mots nouveaux du Petit Robert 2015


Compte-rendu du Petit Robert 2015

Le Petit Robert 2015, version mise à jour de l’édition 2014, est paru le 28 mai 2014. Cette mise à jour est de taille comparable aux trois précédentes, avec une centaine d’articles nouveaux et un bon nombre de sens et de composés nouveaux (plus de 150).

Son format est inchangé : même nombre de pages qu’en 2014, couverture similaire bien que beaucoup plus sobre. Les seuls changements notables du format sont la jaquette (qui, heureusement, n’est pas dans le même plastique sec et cassant que pour les éditions 2007 à 2010), décorée d’une arabesque composée des lettres de quelques mots nouveaux, ainsi que les pages de garde où un curieux motif formé d’un double R se répète dans tout l’espace.

Dans le dossier de presse du Petit Robert 2015, diffusé avant même la parution du dictionnaire, les éditeurs ont révélé presque tous les mots nouveaux, ainsi que 20 % des sens et composés nouveaux. Parmi les nouveautés, les thèmes classiques sont abordés : cuisine (ail des ours, burger), musique (new wave, rock garage), informatique (2.0, hashtag), transports (vélo-taxi, radar embarqué), médecine (mégavirus), écologie (écoresponsabilité, hydrocarbures non conventionnels). On trouve aussi son lot de mots familiers, argotiques ou simplement à la mode (boloss, selfie), de mots désignant des thèmes de société (suicide médicalement assisté, droit à l’oubli numérique, lanceur d’alerte, données personnelles) et de mots en usage dans le français parlé hors de France (corder, traitillé). J’ajoute que 30 % des mots nouveaux du Petit Robert 2015 étaient déjà entrés récemment dans le Petit Larousse, soit un taux nettement inférieur à celui de 2014.

Du côté des citations, les lexicographes ont encore une fois enrichi le texte, ajoutant plus de 140 extraits de la littérature et de la presse. Quelques auteurs reçoivent une citation pour la première fois (Pierrick Bailly, cité 7 fois, Jeanne Benameur, Alexandre Postel, cités 3 fois chacun, et également Jérôme Ferrari, Abdellatif Laâbi, Lolita Pille, Emmanuel Pireyre, Éric Reinhardt, Jean Rolin, Florence Seyvos, Guillaume Tavard) quand d’autres imposent leur griffe dans l’illustration d’emplois modernes de la langue : 18 nouvelles citations d’Olivier Adam (cocaïne, gaulois, taffer, etc.), 8 de Didier Daeninckx (rodéo) et de Jean Echenoz (cyborg), etc. Dans de rares cas, une citation d’un auteur moderne en a supplanté une d’un classique (inquisitorial, où Le Clézio remplace Balzac, luxe, où Maupassant est supplanté par Jeanne Benameur, etc.).

C’est dans le domaine de la définition que vient la petite surprise de ce Petit Robert 2015, d’autant que les éditeurs n’en ont pas dit un mot. Et pour cause : ils se sont livrés à une chasse à l’homme ! Plus sérieusement. On connaissait la polysémie du mot homme, désignant à la fois l’être humain et l’individu masculin, et ce qu’elle implique comme ambiguïtés, bien souvent inoffensives et résolues par le contexte. Eh bien, les auteurs du Petit Robert n’en veulent plus, et ils ont systématiquement adapté, réécrit, coupé ou corrigé les définitions qui employaient le mot homme (ou un pronom masculin comme celui ou ceux). J’ai trouvé 110 articles concernés par une telle retouche de la définition, et encore 70 articles où c’est un exemple qui a reçu le même type d’adaptation. Ainsi, une civière n’est plus définie comme en 2014 comme « destiné[e] à être portée par des hommes », ni le scepticisme comme une doctrine « d’après laquelle l’homme ne peut atteindre la vérité », ni le cheval comme « domestiqué par l’homme ». Du côté des exemples, on a notamment remplacé « l’obscurité des origines de l’homme » par « l’obscurité des origines de l’humanité ». Relus à la lumière de cette nouvelle adaptation égalitaire, les exemples et les définitions de 2014, qui ne me semblaient pas spécialement révoltants, en deviennent presque comiques.

J’en parle avec un peu d’humour, mais cette opération planifiée sur le texte du Petit Robert n’est pourtant pas anodine. Elle rappelle qu’un dictionnaire est un livre subjectif, qui propose (impose ?) le point de vue de ses auteurs sur la langue et sur le monde qu’elle décrit. On connaissait les avancées du Petit Robert dans le domaine de la féminisation des noms de métiers (qui se poursuit d’ailleurs en 2015 avec les féminisations de garde-chasse, jaugeur, poêlier, etc.). Le positionnement de cet ouvrage de référence se poursuit dans les domaines de l’égalité des sexes et de la lutte contre les clichés liés au sexe et à la sexualité. Si l’adaptation textuelle qui en résulte est parfois proportionnée (comme l’ajout de l’exemple « déconstruire les stéréotypes sexistes » pour illustrer l’emploi du verbe déconstruire), elle paraît souvent au contraire un peu artificielle. Je pense par exemple à la réécriture des définitions avec homme, ou encore à l’entrée à la nomenclature de masculinisme et de lesbophobie, qui ne sont pas d’emploi fréquent et semblent avoir été ajoutés uniquement pour faire pendant à féminisme et homophobie – égalité des sexes oblige. Idem pour l’entrée de hétéronorme et hétéronormé, avec pour exemple d’emploi (plus clairement engagé, c’est difficile de trouver) « la contestation du modèle hétéronormé ». Ce qui est gênant dans la façon dont le Petit Robert s’investit dans des combats de société, c’est qu’il le fasse sans le dire explicitement. C’est donc pour éviter que ses idées se véhiculent de manière inodore et hors du débat (quand on veut débattre, on entre dans le débat ! on ne se contente pas de tweeter la bouche en cœur sur l’entrée de pilates et de zumba !), et pour que l’achat d’un dictionnaire de référence se fasse toujours en connaissance de cause, que je rédige ce paragraphe aujourd’hui.

Reste à dire le prix, 59 € en France pour le petit format après deux années à 60 €, et à vous souhaiter une bonne découverte de ces nouveautés !

Articles nouveaux du Petit Robert 2015

abdos-fessiers

ad nauseam

anticriminalité

antiterrorisme

archées

bardasser ou berdasser

barista

berdasser → bardasser (renvoi)

bistronomie

boloss

2. boule

bunraku

burger

burrata

candidater

capacitif, ive

capillotracté, ée

chialeux, euse

2. chopper

clampin

colobe

comics

confirmé, ée

courailleur ou courailleux, euse

cyberattaque

cyborg

démondialisation

dermographe

écoresponsable

écrapoutir

emmieuter

ENT

entre-soi

escort-girl

euphémiser

évacher (s’)

féminicide

fibré, ée

fibula

fibulaire

forensique

fracturation

2. gerbe

gianduja

gif ou GIF

glie

2. gosse

groover

gyoza

hashtag

hétéronorme

hipster

jaja

jpeg ou JPEG

lapette

lesbophobie

masculinisme

mastard ou mastar, arde

MDMA

mégavirus

méthamphétamine

microbrasserie

molière

mooc ou MOOC

moto-taxi ou mototaxi

multifonction

new wave

niet

nominette

orthopédagogue

pandoravirus

pédopornographie

PEL

penty → penn-ti (renvoi)

perfecto

pilates

pinotte

pogo

préquel ou préquelle

prérentrée

procrastiner

sampler

selfie

shiitaké

ska

skateur, euse

speck

super-héros

taffer

tchat ; tchat(t)er → 2. chat ; chatter (renvoi)

tchatter → chatter (renvoi)

toubab

traitillé

triper

2. troll

vapoter

vapoteur, euse

végane

véganisme

vélociste

vélo-taxi

verbicruciste

vététiste

yassa

zumba

Mots cachés

bistronomique (sous bistronomie)

écoresponsabilité (sous écoresponsable)

e-réputation (sous e-)

hétéronormé, ée (sous hétéronorme)

intégrationnisme (sousintégrationniste)

lesbophobe (sous lesbophobie)

masculiniste (sous masculinisme)

pédopornographique (sous pédopornographie)

rétropédaler (sous rétropédalage)

vapotage (sous vapoter)

Articles déjà présents recevant un nouveau sens (liste non exhaustive)

activer

album

alpha

alternant, ante

appauvrir

atomiser

avachir

baronnie

barré, ée

biper

bistrot ou bistro

1. boule

brassière

carrer

chenu, ue

choper

chorégraphie

client, cliente

combo

compte

consumérisme

consumériste

conventionné, ée

convulser

corder

costume

crevard, arde

crevette

cryptage

décalquer

déclencheur, euse

déclinaison

défaite

demande

descendeur, euse

deux

DJ

donnée

écrasé, ée

enivrer

épine

faisselle

femme

flasher

2. g

géniteur, trice

gruau

hululement ou ululement

identifier

inductif, ive

infantile

maîtresse

marque-page

meringue

métronome

MP3

nacelle

non-cumul

nouille

numérique

papetier, ière

papillote

parent, ente

pointu, ue

pop-up

poubelle

prédateur, trice

prétendant, ante

ramie

releveur, euse

résistif, ive

toutou

transsexuel, elle

vortex

Composés nouveaux (liste non exhaustive)

* : article dans lequel le composé est défini

*activation radioactive

payer l’*addition

*ail des ours ou ail d’ours

aller voir *ailleurs

les *aînés

être en *alerte

rythme α, *alpha

ondes α, *alpha

mâle *alpha

navire *amiral

magasin *amiral

le Nouvel *An chinois

*angle (journalistique)

*anneau routier

se faire *appeler Arthur

jeu d’*arcade

*architecture client-serveur

petits *arrangements

rhum *arrangé

s’*astiquer

guerre, conflit *asymétrique

à l’*aune de

c’est de la *balle

fibre de *bambou ou bambou

tirer qqn vers le *bas

employé de *base

se pencher sur le *berceau de

les fées se sont penchées sur son *berceau

*bien à vous, bien à toi

*boîte d’envoi, de réception

tenir la *boutique

péter de la *broue

papier *bulle

vivre dans une *bulle, dans sa bulle

le *bureau ovale

*cadet, cadette de la République

*café philo

au cul du *camion

motif *camouflage

renvoyer qqn dans son *camp

presse, journalisme de *caniveau

médicament à base de *cannabis

je n’en ai rien à *carrer

faire du *cash

*casser sa tirelire

participation au *chapeau

être *chaud comme la braise, comme une baraque à frites

mon *cher et tendre, ma chère et tendre

le bon *cholestérol

le mauvais *cholestérol

film *choral

*chouchouter sa peau, ses cheveux

*cigarette électronique ou e-cigarette

sortir des *clous

grand *compte

cultures *conventionnelles

hydrocarbures non *conventionnels

à la *cool

rattraper le *coup

remettre le *couvert

au *crible de

avoir un balai, un parapluie dans le *cul

exception *culturelle

exception *culturelle (française)

version *2.0

web *2.0

*données personnelles

*drogues de club

*eau de vaisselle

maintenir la tête sous l’*eau à qqn

*édition limitée

radar *embarqué

*endiguer une maladie, un virus

délit d’*entrave

l’*épargne de précaution

petit *épeautre

à tous les *étages

trois, quatre, cinq *étoiles

contrôle au *faciès

sentir le *fauve

la bonne *fée de qqn

avec des bouts de *ficelle

marcher sur le *fil

*forger le caractère

ligne de *fracture

sur tous les *fronts

la téléphonie 3*G, 4G

*garage ou rock garage

je sens le *gaz ?

film de *genre

roman *graphique

poisson *gras

*guérilla urbaine

je pue de la *gueule ?

une colère *homérique

bar à *hôtesses

groupe *identitaire

*indication géographique protégée (IGP)

norme *ISO

surveiller qqch., qqn comme le *lait sur le feu

*lanceur, lanceuse d’alerte

la *machine à perdre

c’est tout le *mal que je vous souhaite

à la *marge

traiter qqn comme de la *merde, comme une merde

*mère Courage

*minerai de viande

*mission locale pour l’insertion professionnelle et sociale des jeunes ou cour. mission locale

*n + 1

pied de *nez

il n’y a pas de quoi se (re)lever la *nuit

doit à l’*oubli (numérique)

la *page de qqn, d’une entreprise, etc.

être en *panique

*panneauter un coureur

se retrouver à *poil

avoir une mémoire de *poisson rouge

livre *pop-up ou un pop-up

médicament *princeps

peine de *probation

faux *procès

être force de *proposition

*puer de la gueule

je *pue de la gueule ?

vente *pyramidale

site de *rencontre(s)

écran (tactile) *résistif

*revenir vers qqn

hydrocarbures, pétrole, gaz de *roche-mère

adjoint(e) de *sécurité

*suicide médicalement assisté

se mettre autour d’une *table

envoyer qqn au *tapis

le favori au *tapis

se prendre la *tête

se prendre une *tôle

ça m’est resté en *travers (de la gorge) ; je l’ai en travers (de la gorge)

*trêve hivernale

ça me *troue le cul

sac *vomitoire

*vortex polaire

Publié le 23 juillet 2014
Dernière modification : 1er septembre 2017